Le froid et l’entraînement

Le froid, une méthode miracle pour la récupération ?

De nos jours, nous entendons et voyons de nombreuses choses concernant la récupération et le froid. Cela peut être une nouvelle installation de cryothérapie dans votre box de CrossFit® ou des athlètes sur les réseaux sociaux postant des vidéos d’eux dans des bains froids. Nous allons essayer de répondre à la question que tout le monde se pose : est-ce que les bains d’eau froide après l’entraînement sont vraiment utiles à la récupération ?

Les bains d’eau froide

Depuis quelques temps, les bains d’eau froide sont devenus un sujet très controversé dans le milieu du sport. D’un côté, certaines personnes pensent que c’est inutile et d’autres expliquent que cela permet d’améliorer la circulation sanguine et donc d’éviter les courbatures. Certains athlètes comme Justin Medeiros font au moins un bain froid par semaine. Mais est-ce vraiment utile ? Comme vous vous en doutez, il n’existe pas qu’une seule réponse à cette question. On va essayer de vous expliquer les grands principes de cette méthode à la mode. On voulait mettre en avant le fait que les bains d’eau froide ne sont pas liés à une peur psychologique, elle permet réellement de booster notre organisme. En revanche, pour que cela soit vraiment utile, il faut que la température ne soit pas habituelle, par exemple si vous avez l’habitude de prendre des douches à 25 C° et que vous plongez dans un bain à 10 C°.

Que se passe-t-il, de manière générale, quand nous faisons un bain d’eau froide ?

On a relevé 4 grands facteurs / réactions qui apparaissent suite à un bain d’eau froide :

  • Le premier est la sécrétion d’hormones qui permettent de stimuler notre système endocrinien. Cette stimulation crée des adaptations permettant à notre corps de s’adapter au stress ponctuel.
  • Il permet la vasoconstriction du système sanguin. Dit comme ça, ça peut en effrayer quelques-uns. La vasoconstriction est l’action de fermeture brutale du système sanguin. Cette diminution du diamètre des artères n’est pas vitale au bon fonctionnement de l’organisme. En revanche, il permet de privilégier l’effort et les muscles.
  • Il augmente la stimulation des graisses brunes. En effet, lors d’un effort nous allons sécréter beaucoup plus d’irisine que d’habitude. Cette molécule est libérée dans la circulation sanguine et permet de créer de la chaleur.
  • Le bain d’eau froide permet de bloquer les cytokines inflammatoires notamment de l’interleukine 6. “Cyto” signifie cellules et “kinos” mouvement, donc ce sont des petites protéines sécrétées à la suite d’une stimulation de l’organisme. Dans notre cas, c’est un effort physique.

Les bains froids après l’entraînement

Comme nous l’avons dit précédemment, il n’y a pas qu’une seule réponse. Nous vous conseillons de prendre un bain froid après l’entraînement car :

  • Il permet de stopper les réactions inflammatoires notamment lors d’une compétition.
  • Le froid permet de basculer d’un état de stress à un état calme.
  • Même s’ils sont peu présents dans notre activité CrossFit®, les bains d’eau froide permettent de limiter les hématomes.

Mais il y a également des points négatifs à cette pratique :

  • La vasoconstriction amène une réduction de la circulation sanguine. Cela peut toucher les tissus et les os.
  • Elle augmente la fatigue en plus de celle déjà créée par l’effort physique.
  • La réduction de l’inflammation n’est pas toujours souhaitée notamment lors d’une recherche de l’optimisation de nos qualités physiques.

Si l’on se réfère aux « on dit » ou aux dogmes de la récupération, nous pensons qu’il est très intéressant de faire du froid après l’entraînement. Désormais vous savez que c’est plus complexe que ça et que ça peut même devenir délétère.

Partager cet article
Facebook
WhatsApp
Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Derniers articles
Nos actualités
lowlands2022
Retour sur les CrossFit® Games Semifinals Lowlands Throwdown 2022 : notre Team CF Genas arrive à une belle 13e place ; Lucas Heuzé a malheureusement dû stopper la compétition le 3e jour pour cause de blessure
progra-haltero
STAGE HALTÉRO le 4 juin @crossfitgenas : Travail de la Chute au Snatch. C'est complet mais d'autres dates arrivent !